Comment gérer son budget ?

Comment gérer son budget ?

Economiser - Publié le :

Créer et gérer son budget familial et personnel sans se priver

La budgétisation a mauvaise réputation auprès de nombreux ménages qui la considèrent comme un moyen de se priver de tout le plaisir de dépenser de l'argent. Plus de shopping. Plus de repas au restaurant. Plus d'escalade le week-end. Gérer son argent de manière responsable est-il synonyme d'une vie fade et sans goût ?

Qu'est-ce qu'un budget ? 

Un budget indique combien d'argent vous avez gagné et comment ces fonds sont dépensés. C'est l'un des outils les plus importants pour construire un avenir financier réussi, car il vous aide à tirer le meilleur parti de votre argent.

Quelle que soit votre situation financière ou votre génération, chaque consommateur peut tirer profit de la création et de la gestion d'un budget. Car si vivre au jour le jour peut fonctionner chez les personnes naturellement économes, il peut être intéressant d'élaborer un budget. Un budget donne aux gens le sentiment de contrôler leur argent. Considérez votre budget comme la base fondamentale de votre gestion financière. Parce que chaque situation financière est différente, chacun devra adapter son budget en fonction de ses moyens.

Un système de gestion pour calculer votre budget

gerer son budget

L'ordinateur portable et le stylo : C'est la méthode la plus ancienne pour établir un budget, et c'est aussi l'option la moins coûteuse. Cette méthode consiste à tenir un cahier de compte dans lequel vous écrivez simplement toutes vos sources de revenus ainsi que toutes vos catégories de dépenses. Si elles s'équilibrent, vous partez sur d'excellentes bases. L'avantage de cette méthode c'est qu'elle est concrète, vous pouvez très bien ranger votre relevé de compte dans un tiroir et y insérer au quotidien tous vos tickets de caisse. Vous tirerez le bilan de votre semaine en additionnant chacune de vos dépenses.Il existe quatre façons fondamentales de créer, de suivre, et de gérer son budget de façon efficace. Chaque système utilise des techniques différentes, mais elles sont toutes axées sur l'organisation et le souci du détail.

  • Gérer son budget avec Excel : Le logiciel de tableur le plus populaire pour l'établissement d'un budget est Microsoft Excel. De nombreux sites web proposent des exemples gratuits de feuilles de calcul Excel pour l'établissement d'un budget que les consommateurs peuvent utiliser, au lieu d'essayer de créer leur propre feuille. Un tableur excel vous permet d'organiser facilement un grand nombre d'informations et fait le calcul à votre place. Le désavantage du tableur c'est qu'il faut déployer une certaine volonté afin d'aller l'ouvrir. Il est souvent plus simple et efficace d'utiliser un livre de tenue de compte.
  • Les logiciels et applications mobiles gratuites : Il existe plusieurs logiciels en ligne gratuits qui peuvent vous aider à établir un budget. Des programmes tels que Linxo vous permettent de créer et de regrouper vos dépenses en catégories afin de suivre leur évolution à tout moment.

Il existe également des applications mobiles qui vous aideront à gérer un budget commun. Très utile par exemple si vous vivez en collocation ! Des modèles de gestion de budgets plus complexes, comme le Budget à Base Zéro (BBZ) peuvent également être intéressants afin d'optimiser un maximum votre gestion budgétaire.

Rendez-vous sur la page suivante pour télécharger 5 modèles de gestion de budget excel qui vous aideront à bien organiser votre budget. De la gestion du budget familial à la gestion de budget pour les étudiants en passant par un tableur destiné à vous aider à établir un budget prévisionnel, vous aurez tous les outils afin de réussir à tenir votre budget. Ces fichiers Excel vous aideront à

Comment établir un budget

Les stratégies et les techniques de budgétisation varient d'un individu à l'autre selon sa situation financière. Un retraité et un étudiant en première année de FAC ne géreront pas leur budget de la même manière. Il y a cinq étapes fondamentales dans la création d'un budget. Elles sont toutes importantes car elles s'appuient les unes sur les autres et vous aideront à organiser vos finances de manière judicieuse.

Étape 1 : Se Fixer des Objectifs

Vous devez dissocier vos objectifs en deux colonnes : les objectifs que vous souhaitez atteindre au long terme, et ceux que vous souhaitez obtenir dans l'immédiat. Les objectifs immédiats consistent à utiliser votre argent dès aujourd'hui, tandis que les objectifs à long terme concernent l'épargne et les dépenses sur plusieurs décennies. Ces deux types d'objectifs sont importants et se complètent l'un l'autre : Épargner de l'argent aujourd'hui a une incidence sur l'argent que vous pouvez vous permettre de dépensez aujourd'hui, mais aura également un impact sur le montant dont vous disposerez plus tard.

Vous devez déterminer quels objectifs sont vitaux et quels objetctifs sont secondaires. Ensuite, il ne vous restera plus qu'à établir un ordre de priorité.

  • Les dépenses vitales sont souvent immédiates. Elles comprennent la plupart des dépenses courantes. Certaines d'entre elles sont obligatoires comme le paiement de votre hypothèque ou de votre loyer, les frais automobiles, les factures énergétiques, la garde des enfants, la nourriture, le téléphone mobile, les produits ménagers, etc.

  • Les dépenses secondaires, appelés articles discrétionnaires, comprennent les vêtements non essentiels, les abonnements, les sorties au restaurant et les vacances. Les objectifs financiers à long terme peuvent également inclure l'épargne-retraite, les investissements et les dons de charité. Si vous avez des dettes, leur remboursement peut être à la fois obligatoire et discrétionnaire. Les paiements obligatoires sont essentiels à la solvabilité financière, mais le remboursement anticipé d'une dette, bien que non obligatoire, peut s'avérer être un acte judicieux sur le long terme.

Étape 2 : Équilibrer ses revenus et ses dépenses

faire un budget equilibre - Pieces de monnaie en equilibre sur une calculatrice

Après avoir déterminé vos objectifs financiers, il vous faut un plan pour les atteindre. Pour ce faire, vous devez évaluer vos revenus et vos dépenses. La plupart des gens font un budget mensuel, car la plupart des factures suivent un calendrier mensuel.

Commencez par dresser une liste de vos sources de revenus mensuels, y compris votre salaire (après impôts), les primes que vous percevez régulièrement et les pensions alimentaires. Si vous ne connaissez pas le montant exact, vous pouvez utiliser une estimation. Une fois que vous avez vos chiffres, additionnez-les. Le total correspond à votre revenu mensuel.

La partie suivante de l'équation est constituée de vos dépenses, qui se répartissent en trois catégories : les dépenses fixes engagées, les dépenses variables engagées et les dépenses discrétionnaires.

  • Dépenses engagées fixes : Elles ont un montant mensuel fixe, comme votre hypothèque ou votre loyer.

  • Les dépenses engagées variables : Elles varient d'un mois à l'autre en fonction des besoins, et comprennent l'épicerie et l'essence.

  • Les dépenses discrétionnaires : Comme indiqué, il s'agit de dépenses facultatives qui comprennent les loisirs et les divertissements. Un abonnement à une salle de sport entre également dans cette catégorie. Les dépenses discrétionnaires rendent souvent la vie plus satisfaisante, mais elles devraient être les premières dépenses à diminuer si vous ne pouvez pas assurer vos besoins essentiels.

Si vous ne payez pas les factures automatiques et opérations de débits qui ont lieu sur votre compte bancaire, vous commencerez à payer beaucoup d'agios. Cela peut faire des ravages dans n'importe quel budget. Si vos paiements reportés sur votre carte de crédit engloutissent plus de 10 % de vos revenus mensuels, vous devriez envisager de consulter un conseiller en crédit à but non lucratif.  De même si vous êtes dans une situation de surendettement.

Que ce soit par téléphone ou en ligne, une séance gratuite de conseil en crédit vous guidera dans votre budget et vous recommandera des dépenses qui peuvent être réduites ou éliminées. Si vous êtes admissible à un programme de gestion des dettes, vous pourrez peut-être aussi réduire vos paiements mensuels.

Étape 3 : Analyser, structurer, et suivre ses dépenses

L'objectif de la budgétisation est de s'assurer que vos dépenses n'excèdent pas vos revenus. Si c'est le cas et que les dépenses dépassent les recettes, vous devez procéder à des ajustements. Cela ne signifie pas nécessairement que vous devez commencer à faire des économies ; cela signifie simplement qu'il est temps de revoir la catégorie des coûts discrétionnaires et de voir où vous pouvez tailler le bout de gras.

Vous pouvez par exemple disposer d'un budget annexe alloué à ces dépenses secondaires destinés à améliorer votre confort de vie. Ce sera le premier budget sur lequel vous devrez jouer afin de réaliser des économies lors de périodes financièrement difficiles.

Si vous effectuez des paiements par chèque, votre registre de chéquiers peut vous aider à suivre les entrées et les sorties d'argent, ainsi que les dépenses effectuées. Bien que les paiements par chèque soient de plus en plus rares, ceux qui s'en tiennent à ce mode de paiement se doivent de garder une trace comptable de chaque chèque sorti. Cela vous permettra d'éviter les frais de découvert ou les chèques sans provision, ce qui pourra vous éclairer sur vos habitudes de dépense.

Voici quelques principes de base :

  • Tenez un registre afin de suivre vos dépôts et achats. Inscrivez chacun d'eux dans votre chéquier.

  • Imprimez ou téléchargez votre relevé bancaire mensuel si vous n'en recevez pas déjà un par la poste.

  • Faites vos propres calculs pour les dépôts et les retraits afin de vous assurer que votre banque n'a rien manqué et n'a pas pris de libertés avec votre argent. Faites un rapprochement ligne par ligne, en vous assurant que votre relevé de chèques est le même que votre relevé de compte.

  • Trouvez le numéro de fin de chaque relevé mensuel et remontez dans le temps, vérifiez ce qui a été encaissé et ce qui ne l'a pas été. Les dépôts qui n'ont pas été compensés devront être soustraits de votre solde. Si vos chèques n'ont pas été compensés, ils devront être ajoutés à votre solde jusqu'à ce qu'ils le soient.

  • Vérifiez ligne par ligne et comptabilisez les frais qui vous sont facturés. En les voyant de près, vous pourriez être amené à appeler pour demander qu'on vous en retire, ce que les banques feront souvent si vous persistez.

Là encore, si vous avez accès à un ordinateur ou à un smartphone, ce processus peut être automatisé à l'aide de logiciels ou d'applications mobiles financières, ce qui vous fera gagner du temps et vous épargnera des frustrations. L'objectif est d'examiner votre trésorerie, de rechercher les erreurs et de tirer des enseignements de ce que vous observez.

Étape 4 : Réexaminez votre budget initial

etudier son budget

Après avoir eu l'occasion de contrôler vos revenus et vos dépenses pendant un mois ou deux, vous serez plus conscient des domaines qui doivent être adaptés. Peut-être que vos estimations initiales de revenus mensuels étaient erronées, ou peut-être que vous n'avez pas tenu compte de dépenses comme les réparations de voiture ou les factures de vétérinaire. Faites des ajustements, mais équilibrez toujours les entrées et les sorties afin d'assurer une bonne gestion de votre budget.

Une fois que vous aurez résolu tous les problèmes de votre budget, vous devrez vous engager à suivre suivre le plan d'action que vous aurez conçu. Cependant, aucun budget n'est éternel, c'est pourquoi les révisions budgétaires périodiques sont la clé du succès.

Si vous obtenez une promotion, par exemple, vous pouvez augmenter vos dépenses discrétionnaires ainsi que vos objectifs d'épargne. Mais vous pouvez aussi décider d'économiser cet argent afin de faire face à des imprévus futurs. D'autre part, un licenciement ou une réduction des heures de travail pourrait signifier une réduction des dépenses jusqu'à ce que vous rétablissiez vos revenus.

Faire des économies doit faire partie intégrante de votre plan d'action. Les planificateurs financiers recommandent que vos économies couvrent six mois de revenus, suffisamment pour compenser une perte d'emploi ou une autre urgence. Vous pourriez par exemple ouvrir compte d'épargne secondaire et la financer progressivement jusqu'à ce que vous atteigniez cet objectif. En gardant un compte épargne séparé de votre compte principal, il sera plus difficile de puiser dans ce fond d'urgence afin de couvrir des dépenses non essentielles.

Étape 5 : S'engager avec soi-même

L'établissement d'un budget est une étape importante dans la recherche d'un avenir financièrement plus sain pour vous et votre famille. En vous engageant à respecter votre budget, vous y parviendrez. Restez réaliste, évaluez-le régulièrement et n'ayez pas peur de vous adapter. L'établissement d'un budget est une question d'équilibre. Équilibrez votre budget lorsque des factures inattendues arrivent

Comme mentionné, posséder une épargne de précaution est essentiel à sa propre sécurité financière. Commencez par mettre de côté 50 euros par semaine. En un an, vous disposerez de 2 600 euros, plus les intérêts éventuels que la banque vous verse à chaque fin d'année. Cette épargne secondaire vous servira lorsqu'un événement inattendu mais coûteux viendra perturber le budget que vous aviez prévu (ex : lorsque réfrigérateur cessera de fonctionner ou lorsque la transmission de votre voiture aura une défaillance)

Les problèmes médicaux peuvent bouleverser un budget équilibré. Prenez soin de votre santé, dépensez moins en fast-food et en malbouffe et privilégiez les aliments sains. La santé n'a pas de prix, et l'économiser peut vous rendre riche, ou tout du moins d'éviter de la perdre. Une alimentation saine peut vous paraître coûteuse, mais vous économiserez tellement d'argent en arrêtant biscuits, sodas et fromage, que vous pourrez vous permettre d'acheter des aliments plus onéreux.

Chacun peut tirer profit d'une approche prononcée et proactive pour contrôler ses finances. S'engager à respecter votre budget vous aidera à vous orienter vers une situation financière bien meilleure.

L'établissement d'un budget peut améliorer votre vie, car il :

  • Révèle le gaspillage : La création d'un budget met en lumière des domaines que beaucoup de gens négligent au quotidien.

  • Oriente les priorités : Un budget permet aux gens d'avoir une vue d'ensemble de leurs habitudes de dépenses et de fixer de nouvelles priorités pour maximiser le potentiel de leur argent.

  • Crée de nouvelles habitudes : Lorsque les gens ont une idée plus précise de la façon dont ils utilisent leur argent, ils peuvent répartir leurs dépenses dans différentes catégories, ce qui les rend plus conscients des dépenses inutiles.

  • Réduit le stress : Les finances sont l'une des principales sources de stress. Lorsqu'il y a un sentiment de contrôle sur les entrées et les sorties d'argent, le stress peut se transformer en un sentiment de responsabilisation.

  • Éduque : Avoir un budget permet aux gens de considérer l'argent comme un outil afin de se concentrer sur les objectifs à long terme et les besoins futurs.

L'établissement d'un budget c'est la base afin de faire croître vos économies de façon pérenne. Le respect d'un budget peut s'avérer difficile pour les personnes dépensières qui n'ont pas l'habitude de se fixer des limites vis à vis de leurs dépenses. Vous devez faire preuve d'autodiscipline dans vos finances, c'est pourquoi il est important de conserver une attitude positive vis-à-vis du processus que vous mettez en place.
Rester motivé peut contribuer à atténuer certaines des pressions liées à l'établissement d'un budget. Pensez à mettre de l'argent de côté chaque mois pour pouvoir vous offrir des vacances reposantes à la fin de l'année.

Enfin, fixez-vous des objectifs réalistes. Commencez lentement, en élaborant un plan qui vous convienne, à vous et à votre mode de vie.

Désirs VS Besoins

"You Can't Always Get What You Want", l'un des grands succès des Rolling Stones des années 1960, touche à un problème auquel beaucoup d'entre nous sont confrontés en permanence. Le message est que vous ne pouvez peut-être pas obtenir les choses que vous voulez, mais si vous essayez, vous obtiendrez ce dont vous avez besoin.

apprendre a economiser de l'argent

Comment séparer les désirs des besoins et pourquoi s'en préoccuper ?

Pour beaucoup d'entre nous, savoir où tracer la limite peut faire la différence entre créer un budget réussi et faire faillite. Quelle est donc la différence ? La plupart des besoins sont synonymes de dépenses non discrétionnaires. Ils comprennent le logement qui exige le paiement d'un loyer ou d'une hypothèque, de la nourriture qui se traduit par des factures d'épicerie. Il y a beaucoup d'autres articles qui sont de base et non négociables, mais la catégorie non négociable laisse de la place pour le choix.

Par exemple, si vous avez besoin d'une voiture pour vous rendre au travail, vous pouvez acheter une berline Kia d'occasion ou une BMW neuve. La différence de prix est énorme. La question est de savoir ce que vous pouvez vous permettre. Si vous gagnez 300 000 euros par an, vous pouvez vous payer une grosse voiture sans que vos finances ne soient mises à rude épreuve. Mais si vous empochez 15 000 €, il vaut mieux vous en tenir à la Kia. En d'autres termes, vous n'utiliserez pas de la même manière votre budget avec 2000 euros par mois qu'avec un smic. Contracter un emprunt sur un coup de tête peut s'avérer devenir un poids qui pèsera durant des années sur vos finances.

La même règle s'applique au logement : devez-vous louer un appartement d'une chambre ou acheter une maison de 400 000 euros ? Là encore, les deux offrent un logement, mais à des coûts radicalement différents.

Il y a également une différence entre les besoins et les objets dont vous pourriez vous passer. Pensez à prendre des vacances en Thaïlande plutôt qu'une semaine de route pour vous rendre dans les parcs nationaux près de chez vous.  Les deux peuvent offrir des endroits satisfaisants et relaxants pour passer vos vacances en ville, mais les coûts sont radicalement différents.

Pensez aussi aux achats impulsifs. Imaginez que vous alliez au magasin de bricolage pour acheter de l'engrais pour gazon et que vous repartiez avec une tondeuse que vous n'aviez pas prévu d'acheter. Vous aviez peut-être besoin d'une nouvelle tondeuse, mais c'est une bonne idée de comparer les prix des différents modèles avant d'y dépenser un budget conséquent.

Savoir faire la différence entre les désirs et les besoins est la clé d'un budget bien géré. Vous pouvez également prévoir un budget lié aux achats impulsifs. Tant que vous savez ce que vous faites et que vous travaillez l'équilibre de votre budget, tout devrait aller pour le mieux !

Dépenses saisonnières : Adaptez votre budget selon les saisons

Une part importante de votre argent est susceptible d'être consacrée à des dépenses ponctuelles qui se produisent au cours d'une année. Il s'agit par exemple des cadeaux de vacances, des cadeaux d'anniversaire, des frais de vacances d'été et des dépenses liées à la rentrée scolaire. Certaines dépenses saisonnières concernent des articles isolés comme les cadeaux, d'autres des produits de base. Le chauffage de votre maison est, par exemple, un problème pour les mois les plus froids tandis qu'une facture d'eau plus élevée peut coïncider avec l'arrosage de votre pelouse en été. L'habillement est également saisonnier, avec des maillots de bain pour l'été et des vestes épaisses pour l'hiver.

Lorsque vous établissez un budget, étudiez vos dépenses au cours de la dernière année ou des deux dernières années. Estimez l'impact des coûts saisonniers, puis intégrez ces coûts dans votre plan. Si vos dépenses d'été sont beaucoup plus élevées que celles du printemps, assurez-vous d'économiser suffisamment au printemps pour financer vos dépenses d'été.

Vérifiez et adaptez votre budget régulièrement

mesurer et adapter son budget

Tout comme la vie est en constante évolution, les exigences auxquelles votre budget est soumis changent également. C'est pourquoi il est bon de revoir régulièrement votre budget pour l'adapter à l'évolution de vos revenus et de vos dépenses.

Quand et pourquoi ajuster son budget ?

Vous devez vous adapter au coût de la vie. Du côté des revenus, vous devez procéder à des ajustements si vous recevez une augmentation ou si vous bénéficiez d'une aubaine comme un héritage. Vous devrez également faire des ajustements si vous perdez votre emploi ou si vous en changez. De même, se marier ou divorcer nécessite un remaniement massif de son budget. Il en va de même pour avoir un enfant. Parfois, les changements sont moins importants ou temporaires, des choses comme le paiement d'une quote-part d'assurance médicale liée à votre complémentaire santé peuvent nécessiter un ajustement temporaire.

Vous n'avez pas besoin de recalculer tout votre budget lorsque des changements surviennent. Votre loyer est un loyer, et ce que vous dépensez chaque mois pour votre voiture a peu de chances de changer. Mais d'autres choses sont plus souples. Si vos revenus diminuent, vous risquez de manger moins au restaurant. S'il augmente, vous pourriez épargner davantage, rembourser vos dettes plus rapidement ou faire un achat discrétionnaire.

Il n'y a pas de règle absolue pour savoir quand revoir votre budget. Certains conseillers financiers suggèrent de le faire constamment, d'autres tous les quelques mois. Il est probablement bon d'envisager de revoir votre budget lorsque des événements qui changent votre vie surviennent, et de fixer des intervalles afin de s'adapter à des éléments moins importants comme l'inflation et l'évolution des coûts fixes.

Placez automatiquement un pourcentage de vos revenus sur un compte alloué aux dépenses imprévues

Ouvrez un nouveau compte bancaire et choisissez le montant du budget que vous souhaitez y allouer. Chaque début de mois, lorsque vous recevrez votre salaire, vous effectuerez un virement afin d'épargner des économies sur ce compte secondaire. Que vous souhaitiez économiser afin de financer les futures études de vos enfants, pour anticiper les dépenses inattendues, ou pour offrir des cadeaux à vos proches, disposer une épargne de précaution fait de vous quelqu'un de responsable et d'autonome.

Vous pouvez par exemple créer un virement automatique chaque début de mois qui versera 10% de votre salaire sur un compte d'épargne que vous n'avez pas l'intention de toucher.

Placez 5% de votre salaire dans une Tirelire

Vous pouvez placer une petite partie de votre budget alloué aux dépenses discrétionnaires dans une tirelire en vue de ne pas y toucher. Si toutefois une envie vous prend, vous piocherez dans l'argent de la tirelire afin d'éviter de toucher à votre compte bancaire. Vous aurez ainsi un meilleur contrôle sur vos dépenses et sur la gestion de votre budget au quotidien.

La tirelire est également un outil intéressant afin de vous aider à gérer le budget familial. Vous pourrez y déposer des petites pièces régulièrement afin de financer les achats de dernière minute. Vous direz à vos enfants de prendre la monnaie dans la tirelire pour aller chercher le pain car il en faut pour le repas du soir.

Decouvrez toutes les tirelires de la boutique peggybank

Les chiffrez optimaux selon les experts financiers

Si vous devez retenir 20 % de votre salaire pour couvrir le loyer, assurez-vous de le faire. En sachant combien d'argent il vous faut et en économisant pour l'obtenir, vous serez sûr de pouvoir faire face à vos dépenses et de préparer l'avenir.

Les experts financiers ont établi des pourcentages de dépenses recommandés pour aider les personnes qui établissent leur premier budget. Par exemple, il est suggéré de ne pas dépenser plus de 30 % de votre revenu mensuel brut pour le logement, que vous soyez locataire ou propriétaire.

L'automobile est la deuxième dépense la plus importante pour les consommateurs et probablement la plus grande tentation de dépenser trop. La meilleure idée est de continuer à dépenser entre 10 et 15 % de votre revenu mensuel. Tout ce qui dépasse cette limite vous ruine, surtout si une urgence financière survient.

Les prêts étudiants peuvent constituer une autre variable de votre budget mensuel. Il existe plusieurs plans de remboursement basés sur les revenus qui limitent vos paiements à 10-15 % de vos revenus. C'est un chiffre sûr, mais souvent, les paiements s'étendent sur quelques années et finissent par vous coûter une petite fortune en frais d'intérêt. Essayez d'utiliser 20 % de votre budget, surtout si vous n'avez pas de voiture à payer ou si vous partagez le loyer avec des colocataires.

Les autres pourcentages suggérés pour les dépenses courantes sont les services publics (10 %), la nourriture (10-15 %) et l'épargne (10-15 %).

Faites un calendrier pour planifier votre budget

Vous devez vous engager à utiliser votre budget de manière responsable jusqu'à ce que vous voyiez des résultats. La meilleure façon d'y parvenir est de créer un plan annuel qui couvre vos coûts fixes, comme le loyer et le paiement de la voiture, vos coûts saisonniers, comme les cadeaux de vacances et les vacances, et vos coûts discrétionnaires, comme les repas au restaurant et l'achat de vêtements. Faites une projection sur 12 mois de tous ces éléments et suivez-la.

Si vous trouvez des failles dans le plan ou si votre trésorerie change, vous pouvez le modifier. Sinon, essayez de vous y tenir. Envisagez d'utiliser des logiciels ou des applications de budgétisation pour vous aider. Si vous vous disciplinez, vous serez surpris de constater que les dettes sont payées, que l'épargne s'accroît et que vos besoins sont satisfaits.

Quoi faire avec un petit budget ?

economiser de l'argent facilement

Il est parfois difficile de se faire plaisir lorsqu'on a un petit budget. Mais un petit budget bien géré, avec quelques petites combines, peut tout de même vous permettre de vous faire plaisir de temps à autres.
Par exemple, les écoles hôtelières vous permettront de manger dans un restaurant gastronomique de qualité pour une dizaine d'euros.
Les écoles de coiffures ou d'esthétique vous procureront des soins à moitié prix, parfois même gratuitement.

Comment réduire le budget alimentation ?

comment diminuer budget alimentation

Pour réduire le budget alimentation il suffit de s'organiser un minimum, de cuisiner soi-même tout ce que nous mangeons, et de se sevrer des aliments industriels addictifs bourrés d'additifs alimentaires conçus pour nous rendre accrocs. Vous grignotez certainement par habitude, mais avez-vous déjà tenu les comptes de votre budget grignotage ?
Ces petites dépenses compulsives, pour se récompenser, pour se réconforter, finissent véritablement par représenter une somme d'argent conséquente à la fin du mois.

Une manière d'économiser sur son budget alimentation est de prendre le temps de préparer vos gamelles lorsque vous partez au travail. Ainsi, vous éviterez de dépenser entre 5€ et 10€ pour manger à l'extérieur tous les midis. Un simple conseil : Cuisinez tout ce que vous mangez !

Dépenser plus pour risquer moins

Certaines personnes décident de prendre une mutuelle coûteuse, un grosse assurance pour leur voiture, de payer un peu plus cher leur place de concert afin de se faire rembourser en cas d'annulation, d'être mieux pris en charge.

Ces types de dépenses paraissent inutiles à bien des personnes car ils ont l'impression de jeter leur argent par les fenêtres. Après tout, si tout se passe bien c'est des sous qui auront été dépensés dans le vide. Sauf qu'il suffit d'une fois, que quelque chose se passe mal et que vous ne soyez pas correctement couvert, pour finalement perdre bien plus que si vous aviez payé votre assurance ou votre mutuelle toute votre vie.

Voyager de façon responsable c'est s'assurer un minimum, ne serait-ce qu'en mettant en place sa carte vitale européenne. Un acte que trop peu de gens font hélas et finissent parfois par le payer très cher.


Commentez l'article :
"Comment gérer son budget ?"

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés