Comment économiser l'eau au quotidien ?

Comment économiser l'eau au quotidien ?

Economiser - Publié le :

Économiser de l'eau au quotidien est un acte engagé pour notre planète. Cela nous demande de changer drastiquement nos habitudes de consommation. Tant au niveau du temps des douches que dans notre façon de nous alimenter.

Les Humains utilisent beaucoup d'eau pour boire, cuisiner et se laver, mais encore plus pour produire des choses telles que de la nourriture, du papier et des tissus.

Pourquoi économiser l'eau ? Quelques chiffres

bateau flotte dans l'evier plein d'eau sous le robinet
  • L'eau couvre 70,9 % de la surface de la planète.
  • 97% de cette eau est de l'eau salée.
  • Dans le monde entier, 2,1 milliards de personnes n'ont toujours pas accès à de l'eau potable selon l'UNICEF.
  • L'utilisation de l'eau augmente deux fois plus vite que la croissance démographique. Si cette tendance n'est pas inversée, et si nous ne trouvons pas un moyen de partager l'eau de manière équitable et durable sur toute la planète, les deux tiers de la population mondiale seront confrontés à un "stress hydrique" d'ici 2025.
  • Aux États-Unis, l'empreinte hydrique moyenne par an et par habitant est égale à l'eau nécessaire pour remplir une piscine olympique, soit une moyenne de 7 786 litres d'eau par personne et par jour.
  • En Chine, l'empreinte hydrique moyenne est de 2 934 litres d'eau par personne et par jour.
  • 95 % de l'empreinte hydrique des Pays-Bas se situe ailleurs dans le monde (en raison de la quantité de biens importés consommés), tandis qu'en Inde et au Paraguay, seulement 3 % de l'empreinte hydrique nationale de la consommation est externe.
  • L'empreinte hydrique d'une tasse de café est d'environ 140 litres, celle d'une tasse de thé d'environ 34 litres seulement.

Qu'est-ce que l'empreinte hydrique ?

eau qui part aux eaux usees

L'empreinte hydrique est un indicateur qui examine l'utilisation directe et indirecte d'eau d'un individu, d'une entreprise, d'une communauté, d'une ville ou d'un pays.

  • L'utilisation directe de l'eau fait référence à l'eau que nous voyons sortir du robinet : c'est l'eau douce que nous utilisons quotidiennement pour boire, cuisiner, prendre une douche, laver la vaisselle et le linge, jardiner, etc.

    Voici la répartition moyenne de la consommation directe pour un Européen moyen :

    • WC : 35%
    • Bains et douches : 33%
    • Lessive : 13%
    • Vaisselle : 7%
    • Jardin : 4%
    • Nettoyage : 4%
    • Boisson : 3%
  • L'utilisation indirecte de l'eau est celle qui est utilisée pour fabriquer les biens que nous consommons ou produisons, et les services que nous utilisons, ainsi que toute l'eau rendue inutilisable par la pollution ou gaspillée par la non-utilisation. Cela comprend toute l'eau utilisée pour cultiver les aliments que nous mangeons, pour produire les choses que nous utilisons dans la vie quotidienne - vêtements, livres et meubles - et l'eau nécessaire pour produire l'énergie que nous utilisons.
Bien que cette eau indirecte soit "invisible", nous en utilisons souvent beaucoup plus que nous ne pouvons l'imaginer.
En Europe, par exemple, une personne moyenne consomme environ entre 100 et 150 litres d'eau par jour d'eau potable : pour laver les vêtements, se baigner et arroser les plantes.
Mais chaque personne en consomme en moyenne aussi indirectement entre 1 500 et 10 000 litres par jour, en fonction de son lieu de résidence et de ses habitudes de consommation.

La mesure de l'empreinte de l'eau peut nous donner une idée précise de la manière dont l'eau est utilisée dans la société actuelle et nous aider à élaborer des stratégies pour une utilisation plus durable de l'eau. Immédiatement, nous pouvons constater que ce sont les douches et les WC qui consomment la plus grande quantité d'eau, c'est donc sur ces points qu'il serait judicieux d'investir en priorité afin de faire des économies.

Comment calculer son empreinte hydrique ?

Le site web empreinteh2o.com propose un calculateur en ligne qui permet d'estimer votre empreinte hydrique personnelle en fonction de vos habitudes de vie.

Nous avons souhaité faire cette introduction afin de vous sensibiliser à l'impacte écologique que nous avons individuellement. Nous allons désormais vous donner des astuces pour économiser sur votre facture d'eau.

Comment réduire sa consommation d'eau ?

  1. Fermer le robinet pendant le brossage des dents, que vous vous savonnez sous la douche, ou que vous astique votre voiture. Laissez couler l'eau de façon continue au quotidien finit par se cumuler sur la facture.
  2. Utiliser des toilettes écologiques (comme une chasse d'eau à double débit), ou mieux encore installer des toilettes sèches. Certains alimentent également leurs toilettes à l'eau de pluie.
  3. Installer une pomme de douche à faible consommation d'eau.
  4. Favoriser les douches aux bains.
  5. Installer un robinet à mitigeur sur la douche pour éviter de galérer à régler la température.
  6. Vous pouvez même installer une pédale pour contrôler le débit de l'eau. L'utilisation de telles pédales permet d'économiser jusqu'à 50% sur l'eau de la douche !
  7. Prendre des douches plus courtes.
  8. Récupérer l'eau froide qui coule lorsque vous attendez l'eau chaude. Utilisez cette eau pour faire votre vaisselle à la main ou pour la rincer.
  9. Certains mettent en place des récupérateurs d'eau de pluie afin d'alimenter l'arrosage du jardin.
  10. Ne laver vos vêtements que lorsque c'est nécessaire.
  11. Installer un mousseur aux robinets pour réduire le débit d'eau de 50%. 
  12. Vérifiez les fuites des tuyaux, des robinets et des raccords.
    Les fuites d'eau extérieures ne salissent pas et passent souvent inaperçue ce qui les rend très dangereuses pour votre facture.
  13. Utiliser moins d'eau pour l'arrosage du jardin et de la pelouse.
  14. Ne pas jeter les médicaments, la peinture ou d'autres polluants dans l'évier.

Lorsqu'il s'agit de réduire votre empreinte indirecte sur l'eau, vous pouvez adopter différentes approches.

Comment économiser l'eau de la maison ?

  1. Fixez une pomme de douche sur les robinets. Installer une pomme de douche sur votre robinet peut sembler un peu étrange, mais faites-nous confiance sur ce point ! On croit souvent à tort qu'il faut de l'eau à haute pression et à fort débit pour nettoyer la saleté et la graisse tenaces de la vaisselle. En fait, il est plus efficace d'utiliser un large jet d'eau plutôt qu'un volume d'eau important. Et cela est rendu possible grâce à l'utilisation d'un pommeau de douche. En installant une pomme de douche à faible consommation d'eau sur votre robinet, vous aurez toujours assez d'eau et de jet pour nettoyer efficacement, ce qui signifie que vous utiliserez moins d'eau même pour laver les choses les plus difficiles.
  2. Apportez un seau pour récupérer l'eau froide losque vous attendez que l'eau chaude arrive. Un coup d'œil dans n'importe quelle salle de bain en Australie permet de découvrir un conseil pratique pour économiser l'eau donné par les habitants du continent le plus sec de la planète : placez un seau dans la douche. Ces seaux sont placés sous la pomme de douche pour récupérer tout l'excès d'eau qui s'écoule normalement à l'égout en attendant que l'eau se réchauffe.
  3. Utilisez une bassine pour faire la vaisselle.
  4. Réutilisez les eaux usées de la maison pour le jardin. En général, toute l'eau qui s'écoule dans les égouts après avoir été utilisée peut être une véritable aubaine pour le jardin. Communément appelées eaux usées (ou eaux vannes et eaux grises), les restes d'eau de la salle de bains, de la cuisine et de la buanderie sont mélangés à des détergents, de l'huile et de la terre et ne conviennent généralement pas à l'utilisation dans le jardin sous forme de déchets. Cependant, avec un filtrage et un traitement appropriés, elle peut être très bénéfique pour les cultures. Certaines techniques originales, comme la phyto-épuration, existent afin de nettoyer ses eaux usées naturellement. Une raison supplémentaire d'utiliser des produits  d'entretien écologiques.
  5. Utilisez des produits d'entretien écologiques. L'utilisation de nettoyants biodégradables (c'est-à-dire des produits naturels tels que le citron, l'huile de théier, le bicarbonate de soude et le vinaigre) ainsi que de détergents sans phosphate permet également de diminuer la consommation d'eau. C'est également une alternative moins nocive pour l'environnement. Leur utilisation pour le nettoyage nécessite moins d'eau que celle des produits chimiques. L'une des raisons en est l'inclusion de laurylsulfate de sodium (SLS) dans de nombreux produits de nettoyage conventionnels. Le SLS est généralement utilisé comme un agent moussant, ses propriétés moussantes se déclenchant au contact de l'eau.
    Ces agents doivent également être lavés de toute surface ou objet après utilisation, compte tenu de leur impact nocif sur la santé humaine. Comparons cela à l'utilisation du vinaigre, qui ne nécessite pas d'eau pour compenser ses propriétés désinfectantes et n'a pas besoin d'être lavé après avoir été utilisé pour nettoyer une surface ou un objet.

Comment réduire son empreinte hydrique autrement ?

La nourriture que nous mangeons représente une part importante de notre empreinte hydrique individuelle. La mise en œuvre de certains de ces changements pourrait avoir des répercussions positives sur votre santé également. En voici quelques exemples :

1. Manger moins de viande

La viande de bœuf est l'une des protéines les plus gourmande en eau puisqu'elle nécessite 15 000 litres d'eau par kg, suivie par les viandes rouges en général. D'autres protéines comme les légumineuses, comme les haricots, les lentilles et les pois, sont plus économiques en eau. Le poulet a une empreinte hydrique beaucoup plus faible que le bœuf. Vous pouvez supprimer ou simplement réduire votre consommation de viande rouge au profit du poulet, des oeufs, les légumineuses et les pseudo-céréales sans gluten comme le quinoa, afin d'économiser de l'eau. Car en effet, quitte à manger des protéines, autant faire en sorte de pouvoir les assimiler.
Bien des végétaux sont également riches en protéines comme les orties ou la prêle qui contiennent également de la silice, intéressante pour les os.

2. Remplacer le café par le thé

Les tasses de thé et de café peuvent sembler contenir les mêmes quantités de liquide, mais la production de grains de café nécessite beaucoup plus d'eau que la culture de feuilles de thé, soit environ 140 litres d'eau pour une tasse de café contre environ 34 litres pour la même quantité de thé thé.

3. Réduire sa consommation de sucre

Boire une bouteille de Cola consomme en réalité environ deux ou trois baignoires remplies d'eau ! La culture de la canne à sucre consomme également beaucoup d'eau (et souvent aussi des pesticides qui polluent l'eau), sans parler de l'eau nécessaire à la fabrication des emballages en plastique, comme les bouteilles d'eau vendues en grande surface.

4. Eviter les eaux en bouteilles : 

Si vous souhaitez éviter de consommer l'eau du robinet et boire de l'eau saine sans investir dans des bouteilles en plastiques peu écologiques, envisagez d'investir dans un distillateur. Le soucis c'est que vous aurez alors besoin d'électricité pour produire votre eau.

Ne vous inquiétez pas, il existe un moyen de fabriquer un filtre à gravité de qualité Berkey pour quelques dizaines d'euros afin de purifier votre eau !

5. Manger moins d'aliments transformés

L'eau est nécessaire à chaque étape de la production alimentaire - raffinage, transformation, mise en conserve, emballage. Manger des aliments frais signifie consommer moins d'eau, de sucre, de sel, de conservateurs et de produits chimiques.

6. Consommer plus de produits locaux

La production d'un plein d'essence nécessite beaucoup d'eau. La réduction du nombre de kilomètres parcourus par les aliments de la ferme à l'assiette permettra également d'économiser l'eau au quotidien. Votre nourriture sera également plus fraîche et plus riche en vitamines. Tout le monde y gagne !

7. Acheter de la qualité, pas de la quantité.

Les vêtements que nous portons utilisent d'énormes quantités d'eau douce. Les tissus en coton et les jeans en denim sont particulièrement gourmands en eau. Achetez des vêtements bien faits et destinés à durer, plutôt que d'énormes quantités d'articles produits à bas prix qui devront être remplacés.

Il en va de même pour tout autre produit de consommation, car pratiquement tous les produits manufacturés - de l'électronique aux livres et aux cosmétiques - consomment de l'eau dans le processus de production. En achetant moins, vous protégerez les réserves d'eau de la planète et votre portefeuille.

 


Commentez l'article :
"Comment économiser l'eau au quotidien ?"

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés